Loczy ou le maternage insolite

Cet ouvrage, paru en 1973 aux éditions du Scarabée, est devenu un classique pour tous ceux qui s’’intéressent à l’’éducation et au soin des jeunes enfants. S’’il se proposait initialement d’être seulement un témoignage sur une expérience intéressante, il a été le point de départ de toute une éclosion d’’activités (séminaires, débats, journées scientifiques, formation, coopération franco-hongroise…).

Les propositions « piklériennes » bousculaient les idées et les modes de faire habituels avec les bébés. Elles ont soulevé de nombreux questionnements et de fortes résistances mais elles ont généré un renouveau dans les réflexions et les pratiques éducatives, de soin. Elles ont aussi entraîné des changements de perspective au niveau des fonctionnements institutionnels des pouponnières, crèches, services hospitaliers et autres lieux d’’accueil de la petite enfance.

Biographie de l’auteur

Geneviève Appell, psychologue née en 1924, a exercé en pouponnière et en crèche. Elle a participé à des recherches mandatées par l’’Organisation Mondiale de la Santé sur les carences de soins maternels en collaboration avec le Jenny Aubry puis sur les séparations précoces mère-enfant et les facteurs de carence affective en pouponnière, avec Myriam David.

Avec celle-ci et Michel Soulé, elle a participé à la conception de films pédagogiques sur les relations mère–-enfant, sur les différents modes de garde de jour ; dans le cadre du Centre professionnel et de pédagogie appliquée du Val-de-Marne (CPPA, sur l’accueil en pouponnière, sur l’adoption et, en collaboration avec l’Institut Emmi Pikler de Budapest, à des illustrations de leurs recherches.

Elle a fondé avec d’autres cliniciens l’’Association Pikler Lóczy de France en 1984. Myriam David (1917 – 2004) était pédopsychiatre. Ses recherches ont particulièrement porté sur les interactions mère-bébé, leurs perturbations dans les familles carencées ou en cas de maladie mentale de la mère, le travail de prévention, les facteurs de carence institutionnelle. Elle a fondé deux institutions au fonctionnement original : en 1966, le Centre familial d’action thérapeutique de Soisy sur Seine (accueil familial à visée thérapeutique) ; en 1976, l’Unité de soins spécialisés à domicile pour jeunes enfants de la Fondation de Rothschild (Centre Myriam David depuis 2006).

Elle a publié plusieurs ouvrages dont un de référence sur l’’accueil familial (Le placement familial, rééd, Dunod), et de nombreux articles sur ses expériences cliniques et sur les études qu’elle a menées dans ces deux institutions.

Pour vous procurer ce livre : Cliquez ici

Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *