LE NOUVEAU PHÉNOMÈNE EN MATERNITÉ : LA NAISSANCE LOTUS

Dans la plupart des naissances, le bébé né et le cordon ombilical est coupé immédiatement . Sa nouvelle vie commence, ses poumons se remplissent et il pousse son premier cri.

Et si le cordon ombilical restait connecté au placenta?

Ceci, bien que cela paraisse étrange, existe. On l’appelle la naissance lotus . Elle consiste à laisser plusieurs jours le placenta et le cordon ombilical attachés au nouveau-né. Cette méthode selon les médecins comportent des risques !

Qu’est-ce que la naissance lotus et pourquoi le pratiquent-elles?

Le cordon ombilical relie encore le placenta et le bébé. Le père ou la mère transporte le placenta d’un endroit à un autre dans un bassin ou un récipient. La naissance du lotus (pratiqué depuis 1974) a pour but de tirer parti des derniers nutriments placentaires

Ceux qui pratiquent ce type d’accouchement disent qu’il est très bénéfique pour le nouveau né, car la transition vers sa «nouvelle vie» est plus progressive et moins traumatisante. Le cordon ombilical reste jusqu’à ce qu’il tombe naturellement. Cela peut prendre jusqu’à dix jours. En attendant, ils essaient de garder le placenta dans le meilleur état possible. 

Cette pratique empêcherait l’arrêt soudain d’approvisionnement en sang et nutriments du bébé et ainsi éviterait le stress.

Les risques pour le bébé

Les experts disent que cette pratique, en augmentation, peut mettre en danger la vie du nouveau-né. Le problème principal est le risque d’infection.

Le placenta, une fois la naissance terminée est sortie, et commence à se dégénérer lentement . Au cours de ce processus, une infection bactérienne peut évidemment se propager par le sang du cordon ombilical. De nombreux gynécologues doutent des avantages dont parlent les grands défenseurs de la naissance lotus, car les vaisseaux sanguins du placenta se détériorent après l’accouchement .

Pour arrêter la détérioration du placenta, de nombreux parents qui optent pour ce type d’accouchement vaporisent du gros sel et des pétales de fleurs sur le placenta et recherchent un endroit réfrigéré pour mieux le conserver.

Les gynécologues du monde entier mettent en garde cette pratique qui semble avoir de plus en plus d’adeptes. Ils veillent à ce que le cordon ombilical soit coupé au plus tard trois minutes après l’accouchement. L’ OMS maintient de couper le cordon ombilical jusqu’à 120 secondes après l’accouchement pour prévenir l’ anémie chez les nouveau-nés. Selon de nombreux experts, au-delà de cette période, le risque existe pour le bébé s’il n’est pas surveillé par le corps médical.

Et vous connaissiez-vous cette méthode ? L’avez-vous vu en maternité ?

Partager sur

Comments ( 2 )

  • Semidei

    C est dingue !! “Mettre le placenta dans un lieu réfrigéré “et le bébé avec alors ? Trêves de plaisanteries au lieu de faire ce genre de sottises il faudrait sans doute que les gens reflechissent un peu, et qu ils se disent qu un don de placenta peut être vital pour un enfant leucemique et qu au lieu de céder a des modes idiotes ils feraient bien de penser a cette utilité là

  • nattalaille

    Je n’avais jamais entendu cette pratique et je suis entièrement d accord avec Semidei

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *